Festival OUMF, le petit nouveau !

Share

par Marie-Ève Gravel

Cette semaine, il me fait plaisir de vous faire découvrir Marie-Ève Gravel, étudiante en relations publiques à l’UQAM et assistante coordonnatrice événementiel pour la Fondation Rêves d’enfants. J’ai aimé sa fraîcheur sur Twitter et je lui ai demandé si elle était intéressée à écrire un article pour vous. Elle a décidé de nous parler du tout dernier festival à Montréal : OUMF !

Bon, une fois qu’on a prononcé le nom du festival deux ou trois fois et qu’on a trouvé cela bien cocasse, on se demande : c’est quoi au juste OUMF ?

Bonne question !

OUMF en est à sa toute première édition cette année avec une programmation gratuite qui s’étale sur plus de 10 jours. Le but ? Célébrer la rentrée culturelle du Quartier des spectacles. Cinq volets sont présentés, soit les arts visuels, le cinéma, la littérature, la musique et le savoir.

En quoi ce nouvel événement se démarque-t-il de tous les autres festivals culturels présentés à Montréal ? C’est simple, c’est un événement immersif ! Aussi appelées expériences « flow », les activités immersives sont à favoriser dans les événements puisqu’elles placent le participant dans le rôle d’acteur et non pas dans celui du spectateur. Un bel exemple de ce type d’activité au festival OUMF : Les Escales Improbables de Montréal.

Les EIM se sont jointes à OUMF afin de présenter leurs performances visuelles et musicales au grand public. Je vous recommande Raindance de Paul de Marinis, une installation sonore interactive à l’intérieur de laquelle vous devez vous promener, parapluie à la main, sous une série de six douches. L’eau qui frappe sur le parapluie crée différents sons qui ne sont perceptibles que lorsque vous êtes sous ledit parapluie ! (Oui vous aurez l’air bizarre, mais ça en vaut la peine !). Je ne vous en dis pas plus et je vous laisse découvrir les autres performances sur place.

D’ailleurs, les EIM seront aux Quais du Vieux-Port du 7 au 11 septembre prochain pour vous présenter d’autres surprises (www.escalesimprobables.com).

Et ce n’est pas tout ! Dans l’Allée des Bouquinistes, on vous propose de déambuler devant quelques libraires spécialisées qui ont de vraies merveilles à vous offrir !

Pour ceux qui ont mal aux pieds, Le Mouvement des Idées est une aire de repos pas comme les autres où vous ferez partie intégrante d’une œuvre d’art. Toutes ces activités sont la preuve que les organisateurs ont su rendre leur marque tangible en faisant appel aux sens et en misant sur un marketing expérientiel.

Côté commandites, je me dois de souligner l’excellente intégration de la Société des Transports de Montréal dans le projet. Le 8 septembre prochain, la STM présente STATION MÉTRO, un spectacle gratuit par 24 différents musiciens du métro de Montréal. Ingénieux ! Les musiciens seront également présents toute la semaine dans le Quartier latin sous le thème du Buskers fest Musical pour le simple plaisir de jouer. Une très belle initiative qui incitera sans doute les festivaliers à être généreux et à découvrir de nouveaux talents.

OUMF a également su cibler son public avec précision. Un événement qui s’associe à une université, ça peut sembler bizarre, mais c’est brillant ! L’UQAM, un établissement où les arts rayonnent, situé en plein cœur d’un festival où on célèbre les arts visuels, la littérature et le cinéma… étrange coïncidence n’est-ce pas ? C’est, selon moi, un coup de génie puisque les milliers d’étudiants s’identifieront à ce festival et constitueront un public fidèle. Et que dire du fait que le tout concorde avec la rentrée scolaire ?! Visiblement, tout a été pensé.

Enfin, les organisateurs ont utilisé l’espace de façon très créative et originale (dans des ruelles par exemple), mais il faut chercher ! Je vous conseille donc de vous munir du dépliant puisque les différentes attractions sont plutôt difficiles à trouver. Est-ce une façon de piquer la curiosité ? De faire un happening ? Ou est-ce qu’une trop grande créativité aurait noyé le concept ? On ne le sait pas trop.

Alors c’est quoi finalement OUMF ? C’est une vitrine pour l’art émergent, tout simplement. C’est un tas de petites créations, certes éparpillées, mais qui méritent d’être découvertes. OUMF (on ne se tanne jamais de le dire) c’est jusqu’au 10 septembre. Ne manquez surtout pas les trois derniers jours de rue piétonnière où il y aura de l’action en masse (dont de la danse sur échasses et plusieurs bons groupes de musique) !

Pour plus d’infos :  www.oumf.ca. Pour les adeptes de médias sociaux, cherchez OUMFMTL sur Facebook et Twitter.

Marie-Ève Gravel

Share

Tags: , , , , , , , , ,

Leave a Comment