Comment gérer son stress avant, pendant et après un événement ?

Share

par Lyne Branchaud

stress

Un des commentaires que je reçois très souvent lorsque j’organise des événements est le suivant :  “Lyne, comment fais-tu pour être aussi calme ? Rien ne semble te stresser !”… Eh bien, voici quelques-uns de mes trucs pour gérer mon stress et ma fatigue :

Avant un événement – Le truc est d’être en contrôle et de savoir où on s’en va. Le plus simple est d’avoir de bons outils pour nous aider à gérer toutes les tâches et les choses à ne pas oublier. Je travaille TOUJOURS avec un échéancier dans Excel que je mets à jour TOUS LES JOURS ! En parallèle, j’ai un document que j’appelle le “to-do” qui contient une section de choses que je dois faire et un autre document “à ne pas oublier” où je note des choses que je ne devrai pas oublier dans le futur pour l’événement…  Deuxième truc, je ne termine jamais ma journée sans avoir fait le tour de ce que j’ai à faire pour le lendemain. S’il y a des choses urgentes que je n’ai pas terminées, je quitte seulement lorsque toutes les urgences sont complétées. Ça m’évite de commencer la journée du lendemain avec des tâches que je devais faire la veille… Discipline, discipline, discipline…

Aussi, pendant cette période, bloquez à votre agenda du temps pour vous  et respectez ces blocs !!! Sortez prendre des marches à votre heure de lunch, allez vous entraîner, lisez un livre, dessinez, planifiez-vous un souper au resto avec votre conjoint, mais n’oubliez pas de décrocher !!! Comme je dis toujours, on ne fait pas des opérations à cœur ouvert… Il faut relativiser… Je me demande toujours “Est-ce que quelqu’un va en mourir ?”… et la réponse est NON !

Pendant un événement – Normalement, si tout a bien été planifié et exécuté avant l’événement, et que tous les gens impliqués dans l’organisation ont eu le scénario et une rencontre de préproduction, le jour de l’événement devrait se dérouler comme sur des roulettes et il ne vous restera qu’à répondre aux nombreuses questions de votre équipe de travail et à anticiper le scénario le l’événement. Mais malgré tout, dites-vous que c’est certain qu’il arrivera au moins un imprévu… Je m’amuse souvent à me demander en début de journée de l’événement “Quel sera l’imprévu qui arrivera cette fois-ci ? ” !!! On ne cherche pas à atteindre la perfection lors d’un événement, c’est impossible ! Un autre truc est, dans votre échéancier, de planifier votre événement comme s’il était deux jours avant la vraie date. De cette façon, lors des 2 derniers jours, vous pourrez réviser vos dossiers et préparer les choses de dernières minutes calmement. Dites-vous également que vous avez fait du mieux que vous avez pu, et pour le reste, eh bien advienne que pourra.

Après un événement – Après un événement, il est fréquent qu’on subisse une baisse d’adrénaline et qu’on se sente un peu down… Il arrive même qu’on dorme une nuit de plus de 12 heures… Normal, on a roulé à 2 000 % pendant les dernières semaines alors ne vous sentez pas coupable de planifier du temps pour vous afin de relaxer et de profiter de la vie… Vous le méritez bien !

Share

Tags: , , , ,

Leave a Comment