L’écoresponsabilité en événementiel… On en est où ?

Share

par Lyne Branchaud

L’écoresponsabilité – une bien belle pratique qu’on essaie tous d’appliquer en tant que planificateurs dans nos événements… Mais est-ce aussi répandu qu’on le dit ? Est-ce si facile à faire accepter par nos clients ?

CarolineVoyer2

J’ai voulu faire le point sur le sujet avec LA spécialiste de l’écoresponsabilité – Caroline Voyer, directrice générale du Réseau des femmes en environnement et son Conseil québécois des événements écoresponsables

 

Caroline, quel est le réel portrait de l’application d’actions écoresponsable par les planificateurs et les entreprises dans les événements en 2016 ? Est-ce une pratique courante ou est-ce seulement les fanatiques dans l’âme qui réalisent des actions concrètes lors de leurs événements ?

C’est très répandu ! De plus en plus !

On s’en rend compte en lisant les candidatures que l’on reçoit au concours Les Vivats. Elles sont diversifiées et viennent d’entreprises, de ministères, de municipalités, d’OBNL, etc.

Les planificateurs ne peuvent pas toujours tout faire comme ils voudraient par contre. Parfois, il leur faut insister pour obtenir des bacs de recyclage ou de la nourriture locale. Parmi tous les autres aspects à gérer lors d’un événement, c’est parfois l’écoresponsabilité qui prend le bord…

 

On connaît tous les actions simples à réaliser lors d’un événement comme mettre des bacs de récupération et informatiser le plus possible afin d’éviter l’utilisation du papier, mais si on veut passer à un niveau supérieur, quelles actions – facile et abordables – peut-on implanter ?   

On peut favoriser un menu végétarien avec des produits de saison. La viande à un grand impact environnemental et donc par ce simple choix, vous protéger l’environnement et, qui sait, peut-être pourrez-vous économiser ! La viande est assez chère… Peut-être pourriez-vous également investir sur des alcools locaux, qui sont très en vogue.

 Vous pouvez aussi offrir un avantage VIP aux personnes qui utilisent le transport durable (métro, autobus, marche, vélo, covoiturage, véhicule électrique). 

 Il existe plein de solutions et vous pouvez aussi trouver vos propres solutions adaptées à votre événement.

 

Si on veut implanter des mesures écoresponsables dans nos événements, est-ce simple ? Par quoi peut-on commencer ? Avons-nous besoin d’aide ? Quels outils sont disponibles pour nous aider ?  

Il faut toujours commencer par la base : les 3 R – Réduire, réemployer, recycler.

Réduire les surplus de nourriture et de breuvages.

Réduire la quantité de cadeaux offerts.

Réduire le nombre de kilowattheures utilisés pendant l’événement.

Réduire l’utilisation des bouteilles d’eau à usage unique.

Réemployer les cocardes (c’est à dire les récupérer de l’événement précédent).

Réemployer les nappes, les serviettes de table et la vaisselle (éviter ce qui est jetable).

Réemployer les affichettes, les éléments de signalisation (éviter d’y mettre une date ou un visuel qui risque de changer).

Recycler de façon adéquate (avoir les bons bacs, au bon endroit, les vider régulièrement, retirer les contenants qui n’ont pas été déposés au bon endroit).

Et, pourquoi pas, composter aussi !

 

Comme outil, je vous recommande les outils gratuits en ligne sur le site www.evenementecoresponsable.com, section Guides et ressources

 Il y a aussi un répertoire des fournisseurs écoresponsables qui est disponible en ligne sur abonnement.

Le Conseil québécois des événements écoresponsable est là pour vous aider : info@cqeer.com.

 

 

Quel est le coût et l’investissement de temps demandé pour implanter ces mesures ? Est-ce abordable et a-t-on vraiment le temps de s’y investir en plus de de la coordination de l’événement, qui demande déjà beaucoup de temps ?

Ce n’est pas plus long si on y pense dès le début ! Au niveau des coûts, c’est variable en fonction des choix que vous faites. Vous pourriez même faire des économies !

Si vous choisissez de faire comme avant et d’en plus payer des écofrais, magasinez, il y a de tout sur le marché !

 

Finalement, comment peut-on surmonter les freins qui nous sont souvent imposés par les clients ou les fournisseurs ?

Il ne faut pas lâcher ! Il faut insister !

Ça vaut la peine de chercher un fournisseur qui nous offre des options écoresponsables, il y a tellement d’options de nos jours. Beaucoup de fournisseurs ont adapté leur offre afin de répondre à ce besoin.

 Il faut arriver à offrir des options écoresponsables à un coût équivalent aux options standards et ainsi l’argument budgétaire des clients ne tiendra plus la route !

 

Lors de ma participation aux Vivats, je dois dire que j’ai été impressionnée par Le Festivoix de Trois-Rivières, qui est un excellent exemple d’événement qui maximise les efforts écoresponsables. Ils se sont d’ailleurs mérités un Vivat 2016 dans la catégorie Transport et efficacité énergétique.

Merci Caroline pour ton temps et ton dévouement depuis plusieurs années à la cause de l’écoresponsabilité. Tu est un modèle à suivre !

 

 

Share

Tags: , , , ,

2 Responses to "L’écoresponsabilité en événementiel… On en est où ?"

Leave a Comment