Valérie est allée visiter le Mount Stephen… rénové

Share

Par Valérie Andreas

Nouveau fleuron de l’hôtellerie de luxe À Montréal : Le Mount Stephen

Nous l’attendions tous impatiemment et voilà qui est chose faite, après 4 ans de travaux et plus de 20 millions de dollars d’investissement.

Tidan, le groupe hôtelier et immobilier, nous a enfin dévoilé son tout nouveau bijou de luxe de 11 étages, situé en plein cœur du « Mille Carré Doré », au 1440, rue Drummond.

Le tant attendu hôtel Mount Stephen, adossé à l’arrière de la maison d’époque du même nom, a officiellement ouvert ses portes le lundi 1er mai dernier. J’ai eu le privilège de faire partie des convives sélectionnées (merci Lyne!) et, malgré le temps pluvieux cette journée là, l’événement a fait salle comble.

Dès les premières marches extérieures de l’ancienne Maison Stephen, l’accueil du personnel très courtois qui venait, muni d’un parapluie, accueillir et accompagner chaque invité sur le tapis rouge, laissait déjà présager une soirée pleine de surprise.

Accueil - Hall

 

Nouveau Hall Hall 2

Le Hall d’entrée

En entrant dans le hall d’entrée de ce qui était jadis le Club Mount Stephen, je me suis fait diriger du côté droit du grand escalier qui donnait sur le nouveau hall de l’hôtel et la conciergerie. Je n’ai pu m’empêcher d’échapper un « wow » à la vue de cette magnifique pièce de 15 pieds de hauteur, ornée d’orchidées et de fleurs de lys blanches.

Conciergerie  Salle de bal Elizabeth

MMichele

La Grande Salle de bal

Juste à côté se trouvait la Grande Salle de bal (d’une surface de 5 000 pieds carrés) où l’on pouvait écouter l’artiste M’Michèle (de son vrai nom Michèle Beausoleil) jouer à la harpe pendant que d’autres invités goûtaient aux nombreuses bouchées tels les huîtres et crevettes fraîches sur fond de sauce, le risotto aux champignons, et j’en passe. Tout au long de la soirée, les mises en bouche, toutes aussi appétissantes les unes que les autres, les cocktails maison du nouveau Bar Georges et les nombreux vins de marque servis n’ont pas manqué.

Bouchées Bouchées 2

Huitres

 

 

Puis sur les coups de 18 h 30, pendant que l’histoire de la Maison George-Stephen défilait sur les écrans plats de télé, l’animatrice canadienne de télévision et de radio, Isabelle Racicot a ouvert la cérémonie d’inauguration officielle par un discours. Elle a notamment présenté MM. Mike Yuval et son partenaire Jack Sofer (du groupe Tidan) et Antoine Naoum, le Directeur général de l’hôtel Mount Stephen.

Isabelle Racicot p

Yves Lalumière équipe Mount Stephen

Par la suite, le Président de Tourisme Montréal, Yves Lalumière, est venu féliciter la réussite et la réalisation de ce qui n’était qu’un rêve passionné et une vision il y a encore quelques années. Ce dernier a souligné notamment la création de 200 emplois dans le secteur hôtelier à Montréal.

 

Chbr1 Suite Royale Chbr2 Suite Royale

La Suite Royale

La visite des chambres a débuté par la pièce maitresse qui n’est autre que la Suite Royale, située au 11e étage (ancien bureau de George-Stephen). L’ascenseur que nous avions emprunté donnait directement accès à ses 5 000 pieds carrés de surface, magnifiquement aménagés par les firmes Lemay et Provencher-Roy.

J’ai adoré la partie Lounge sous les toits, avec sa spectaculaire toiture de verre panoramique et en angle, d’où l’on peut agréablement admirer Montréal et ses sommets.

Cuisine Suite Royale Salle à manger Suite Royale

 

SDB Suite Royale Salon Suite Royale Suite Salon Suite Royale  Lit Arlequin toilettes

Cette Suite Royale comprend notamment trois belles chambres, deux terrasses privées, une cuisine complète privée avec machine Nespresso, entre autres. Bien qu’elle offrait tout le confort moderne et était ultra-sophistiquée (lumières et rideaux automatisés, mur de pluie de différentes couleurs dans les salles de bain, plancher chauffant, toilettes « toto » sensorielles, etc.), on s’y sentait pourtant comme chez soi. Je trouvais que le plancher de bois sombre d’ingénierie faisait un beau contraste avec la baignoire épurée faite à la main, le comptoir en marbre de la cuisine et le reste de la pièce très lumineuse. Tout cela, en plus des lits aux matelas Harlequin exclusifs, donnait une ambiance chaleureuse et douillette à toute cette unité.

 

Sky-loft ou « Loft sous les étoiles »

Chambre Sky-Loft Vue Sky-Loft

Nous sommes ensuite descendus d’un étage et avons visité l’un des 4 Sky-Loft (ou loft sous les étoiles), au concept unique en son genre, du moins à Montréal. En effet, le fait que le loft soit construit sur 2 étages (1 035 pieds carrés) permet d’aménager l’espace de différentes manières. En fermant le store, le rez-de-chaussée du loft peut se transformer par exemple en bar pour un cocktail dînatoire, en espace privé pour les réunions ou les rencontres clients ou encore en pièce d’essayage pour les filles d’honneur de la mariée.

 

La chambre supérieure King de type standard

couloir-tapis

robinneterie robinetterie toilettes

En traversant les couloirs pour nous rendre dans une des chambres supérieures King (de type standard), j’ai été subjuguée de voir à quel point chaque petit détail était étudié dans la décoration de la tapisserie, des tableaux, des papiers peints d’un bleu diamanté très fin et même de la robinetterie dorée des toilettes, en forme de cygne.

 

La bâtisse patrimoniale

Horloge-Escalier

 

Foyer étage Maison Stephen

J’ai terminé ma visite par la bâtisse patrimoniale, qui était autrefois la Maison George-Stephen. Alors que je montais le grand escalier (qui date apparemment de 1884), je n’ai pu m’empêcher d’admirer la belle horloge au cadran en or, inspirée de l’Art Nouveau et sculptée dans un seul tronc d’acajou par des artisans du 19e siècle.

Vitrail 2  Vitrail

Le puits de lumière qui surplombe le grand escalier donnait un éclat spécial au vitrail de style autrichien, vieux de plus de 3 siècles.

 

Espaces d’événements privés

Ce nouvel édifice qui abrite 69 chambres, 16 suites, 4 Sky-lofts et 1 Suite royale, offre également 6 espaces d’événements privés :

  • À l’étage de l’ancienne bâtisse patrimoniale, vous aurez donc le choix entre 4 pièces au cachet uniques et remplies d’histoire, qui se présentent sous forme de petites salles de réunion ou de réception privées: le Salon Algonquin, le Salon Strathcona, le Salon Laurentien et la Salle du Conseil.
  • Le Pub Griffon, qui se trouve sur le même palier que le nouveau Bar George
  • Enfin, la Salle de bal Elizabeth, dans la nouvelle aile moderne, peut accueillir jusqu’à 450 personnes et des événements de moyenne envergure avec ses 5000 pieds carrés.

Salon 2 salon

Salon 3  Pub Griffon

Pour conclure, on peut dire que les firmes d’architecture et de design, Lemay et Provencher-Roy ont, non seulement réussi à respecter les critères très précis de l’ancien bâtiment patrimonial québécois, mais également à en faire un véritable musée à cœur ouvert. En visitant l’intérieur de l’ancienne Maison Stephen, j’ai été littéralement transportée dans le temps et l’espace, notamment à travers ses murs et ses plafonds en lambris d’acajou cubain, sa parqueterie en chêne et noyer ou encore son foyer de marbre et d’onyx à l’étage supérieur.

Pour ma part, le nouvel hôtel Mount Stephen est un véritable chef-d’œuvre et un mariage de style très réussi, où l’élégance et le joyau patrimonial du style victorien et le contemporain à la fois chic et convivial se côtoient. Bref, un véritable clin d’œil au caractère et à l’identité même de sa ville hôte, Montréal.

À l’aube de son 375e anniversaire, notre belle Métropole peut vraiment être fière de se doter d’une organisation hôtelière prestigieuse de première qualité reconnue mondialement. En effet, l’hôtel Mount-Stephen fait partie de la collection d’hôtels d’exception membres de «the Leading Hotels of the World».

Pour ne pas rester sur votre faim, je vous invite à poursuivre la visite virtuelle en attendant de pouvoir y aller en personne et d’en faire vous-même l’expérience. Pour plus de renseignements, visitez http://www.lemountstephen.com/

 

Valérie Andréas
Rédactrice Web indépendante

Share

Tags: , , , , , ,

Leave a Comment