Partir à son compte

par Lyne Branchaud

Déjà 6 mois se sont écoulés depuis que j’ai quitté mon emploi permanent de Chef des événements chez Uniprix. Eh oui, j’ai fait le grand saut pour devenir travailleur autonome et je me suis littéralement laisser tomber dans le vide, avec un tout petit filet qui était ma confiance en la vie et ma philosophie inébranlable que tout irait bien.

Je dois vous avouer que depuis 6 mois, je suis sur un nuage et j’apprécie chaque jour où je n’ai pas à me lever à 7 h le matin, à me presser dans la douche et décider ce que je dois porter en 5 minutes, puis stresser dans la circulation, stresser au bureau et stresser pour manger en 1 h. Je peux aller voir un film à 14 h en étant presque seule dans la salle, travailler sans être dérangée par le téléphone ou des collègues, obtenir des mandats tous différents les uns des autres ou encore faire un petit arrêt dans ma famille pour passer de bons moments avec eux. Wow, quelle qualité de vie !

Par contre, je dois également vous avouer qu’il y a des inconvénients auxquels je n’étais pas préparée… Gérer ma comptabilité (garder tous les reçus, calculer le kilométrage, faire les factures et le suivi des paiements, etc.), me rendre compte que je ne suis pas une très bonne « vendeuse de moi-même » (je n’aime vraiment pas parler argent) et évidemment, voir mes revenus diminuer, être payée au gré le vent et ne pas savoir si je vais avoir un contrat la semaine suivante…

Est-ce que je regrette ma décision ? Pas une seconde ! Est-ce que j’ai des petits moment d’insécurité ? Évidemment ! Est-ce que tout va bien aller ? Mais oui Lyne, tout va bien aller 🙂

Lyne

10 réflexions au sujet de « Partir à son compte »

  1. Bonjour Mélanie,
    Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de vous mettre un bon coussin de côté (l’équivalent de 3 mois de salaire) environ. De cette façon, vous serez sécurisé pour les mois creux (eh oui, il y en a…) et ne serez pas obligé de vous trouver un emploi qui ne vous plait pas juste pour faire entrer de l’argent 😉 Également, préparez votre sortie et débuter votre développement d’affaires avant de faire le grand saut car ça peut prendre 3 mois aussi avant d’avoir assez de mandats pour obtenir un salaire décent ! Bonne chance et tenez-moi au courant !

  2. Ce saut dans le vide me tente, me tiraille mais m’effraie vraiment!!! La comptabilité… Ouashhhh!!! La solitude…. Beurk!!! MAIS le temps, le silence, le temps, la saine gestion de notre horaire déjà surchargé, les rencontres-clients qui peuvent devenir de beaux rendez-vous ou des grands hasards heureux! Votre commentaire m’inspire, reflète bien ma réalité…. Je vous suis donc attentivement, mon grand saut dans le vide est pour dans 4 mois!

  3. Merci ! La franchise fait partie de mes valeurs profondes 😉 Et je me dis que je ne dois pas être la seule qui est dans cette situation !

  4. bravo !!! je suis super fière de toi 🙂 j’admire ton courage et suis contente de parler de toi à mes client(e)s dès que l’occasion se présente pour vendre tes conférences ou conseils 🙂

  5. Merci Stéphane de tes encouragements 😉 S’adapter à une nouvelle réalité est toujours stimulante et stressante à la fois 😉 Mais on y arrive toujours 😉

  6. @stephaneparent
    Lâche pas Lyne, après quelques temps ça deviendra pour toi une seconde nature et tu ne verra plus la vie de la même manière. Encolure toi et tisse toi un réseau de support car la solitude que tu vois comme une liberté actuellement deviendra ta pire ennemie.
    Et hésite pas si tu as besoin de quelque chose

Laisser un commentaire