Visite au Mimi la nuit

Share

par Catherine Brunet

Mimi la nuit, resto/boite de nuit, situé dans l’établissement du regretté Piano rouge, nous reçoit dans une ambiance décontractée et surtout, avec une cuisine des plus surprenantes. Ouvert depuis l’automne passé, c’est le genre d’endroit ou les attentes ne sont pas des plus élevées, mais qui, une fois après avoir pris ses premières bouchées nous épate par l’agencement de saveurs qu’on n’aurait même pas osé imaginer.

Mais qui est Mimi? Selon ses propriétaires, Jeff Stinco et Edward Zaki, Mimi est une femme de tête qui aime les soirées bien arrosées et surtout être bien entourée de gens et de nourriture.

Mimi Salade tomates, melon et ricotta

Mimi Tarte boudin, pommes et radis

 

Pas étonnant que ce soit si bon, le chef Eloi Dion (Van Horne et Club357C) est aux commandes de la cuisine à air ouverte du Mimi. Ce qui est encore plus réjouissant de cet endroit, c’est qu’on a le loisir de se régaler jusqu’aux petites heures du matin. Des menus variés sauront faire plaisir à tous, car un menu de groupe, un menu cocktail dinatoire, menu régulier et un vaste menu de cocktails sont offerts. En plus de la nourriture « décoiffée » comme le mentionne le Chef, on nous présente une carte des vins sélectionnée par la sommelière Sindie Goineau. Une carte variée en vins rouge et blanc ainsi qu’un beau choix de bulles.

Mimi - salle 2

Mimi - salle 3

Pour les événements, il est possible de réserver divers endroits. Il y a salle privée au deuxième étage de l’établissement. Celle-ci peut contenir 50 personnes assisses, 70 en formule dinatoire avec un bar à la disposition des convives. La vue imprenable de cette salle donne sur la rue de la Commune, ce qui ajoute un charme à l’endroit. Ensuite, il y a la salle « la buvette côté St-Paul » avec une possibilité de 68 places assises et un Dj booth puis, il y a « la buvette côté de la commune » qui contient 40 places assises et un bar complet.   En plus de tout cela, l’entrée auxiliaire nous permet d’y mettre la musique de notre choix!

Le Mimi la nuit est l’endroit idéal pour y organiser des réunions d’affaires ou entre amis. C’est aussi le lieu parfait pour y passer la soirée ou pour bien la clôturer.

Mimi Poulet noirci

P.S : Le poulet noirci est un incontournable !

Pour plus d’info  http://mimilanuit.com/

Share

Le temps des sucres, en deux époques – Cabane Chez Jean et le Domaine Handfield

Share

Par Catherine Brunet

Vous êtes une bibitte à sucre? Vous attendez le printemps non seulement pour le beau temps, mais aussi pour l’ouverture des cabanes à sucre? Je vous comprends! Enfin, la saison du sirop d’érable est lancée, mais la question qui nous vient en tête est; mais où aller? On le sait, au Québec on a le choix en ce qui a trait aux cabanes à sucre. Je me suis donc « sacrifiée » pour vous chers lecteurs et voici un résumé des deux endroits que j’ai eu la chance de tester. Une version 2.0 et une champêtre.

Cabane Chez Jean 111

1Cabane Chez Jean 2

Table Cabane Chez Jean
Pour la première, il s’agit de la Cabane chez Jean qui est située dans le chalet de la plage du parc Jean Drapeau. Quelle belle façon d’inciter les gens de la ville à vivre une expérience sucrée à proximité sans avoir à faire trop de voyagement! En plus de son endroit en milieu urbain, les plats qu’on nous sert le sont tout autant! Ne vous inquiétez pas, vous y retrouverez les saucisses, les omelettes et les fameuses oreilles de crisse mais dans une version un peu plus gastronomique et soignée. Par exemple, on y sert du jambon effiloché accompagné d’une sauce dijonnaise et ciboulette, des pommes de terre cuites dans le gras de canard, des saucisses provenant de la boutique Ils en fument du bon au marché Jean Talon, une tête fromagère si délicieuse et que dire des desserts tels que la tarte au sucre soyeuse et le pouding chômeur servi dans un pot Masson individuel! Juste écrire ces lignes me remet l’eau à la bouche! Pour finir ce festin, on nous présente la classique tire d’érable servie à l’intérieur, dans des barils de bois remplis de neige.

Jambon - patates

Oreilles de Crisse

Dessert 2

Dessert
Seulement la magnifique vue sur le casino nous rappelle que nous sommes toujours sur l’île de Montréal. Le décor aux allures de chalet au beau milieu des bois nous déconnecte de la réalité de la ville, le temps d’un repas.

Casino2222

Menu

Les points forts

  • La nourriture typique, mais avec une touche actuelle
  • L’ambiance et le décor
  • Le lieu (accessible et enchanteur)

La cabane chez Jean est ouverte les weekends seulement du 20 mars au 12 avril 2015.

Tarifs :  Adultes : 30 $, enfants : 20 $, 3 ans et moins : gratuit

Pour réserver : 438 382-3335 ou info@gestion-gsp.com

 

Pour la deuxième suggestion, il s’agit de la cabane à sucre du domaine Handfield située à St-Marc sur Richelieu. Vous ne connaissez pas encore ce domaine? C’est le temps idéal! Dès notre arrivée, nous étions déjà sous le charme de l’endroit.

Photos Iphone mars 2015 et avant 2032

Des installations qui datent de plus de 100 ans, un cachet et une authenticité irréprochables! Malgré toutes ces années, la cabane sait rester à l’affut en offrant des menus variés qui s’adaptent à notre société actuelle. Des menus végétariens (oui, oui) des menus sans gluten et sans porc sont offerts sur demande lors de votre réservation. La nourriture servie est traditionnelle, gourmande et abondante. Pour assainir la soif après toutes ces oreilles de crisse ingurgitées, la bière spécialement brassée pour la cabane Handfield provient de la brasserie Farnham. Le domaine Handfield qui se spécialise aussi dans l’événementiel, nous donne la possibilité d’y organiser des réunions d’affaires, des mariages et autres festivités.   Les quatre salles accueillent jusqu’à 350 personnes dans un environnement champêtre, et ce, de septembre à mai. Dès septembre, on peut aller profiter du temps des moissons pour leurs méchouis, BBQ et épluchette de blé d’Inde. Pour le temps des fêtes, la cabane se transforme pour célébrer avec un buffet festif, sapin de Noël, musique et promenades en carriole.

Photos Iphone mars 2015 et avant 2033Photos Iphone mars 2015 et avant 2036

Le domaine compte aussi une auberge avec plusieurs espaces disponibles pour se réunir tels que la marina, la grange, le chapiteau (disponible de mi-avril à octobre) et plus encore. C’est l’endroit parfait pour joindre l’utile à l’agréable en organisant des événements de « team building » ou des réunions familiales en pleine nature.

Photos Iphone mars 2015 et avant 2040

Les points forts

  • Le domaine offre une panoplie d’activités entourant la cabane à sucre
  • La variété des salles offertes
  • L’accueil chaleureux des employés et du décor
  • La nourriture soignée et adaptée à la société actuelle
  • Chaque saison est une raison de se rendre au domaine
  • Les forfaits offerts (familiale et corporatif)

Tarifs de la cabane à sucre : Adulte en semaine : 23 $ weekend : 29 $, enfant (4 à 12 ans) en semaine : 12 $ weekend : 16 $, enfant (0 à 3 ans) : gratuit

Pour réserver : info@aubergehandfield.com ou 450 584-2226 ou 1.855.579.2226

Share

Tendances beauté mariages 2015

Share

par Émilie Hermitte – collaboration spéciale

C’est le 8 mars dernier, Journée internationale de la Femme, que le Studio Caroline Théoret a choisi pour dévoiler aux futures mariées les nouvelles tendances beauté 2015. Dans une ambiance très « girly » avec mimosa et cupcakes, Caroline, à la bonne humeur contagieuse, nous a présenté ses coups de cœur pour la prochaine saison.

2

3

9

Les maquillages présentés s’inspiraient surtout des tapis rouges et des créateurs de mode. Les défilés Dior et Dolce Gabana été 2015 étaient à l’honneur avec des looks racés et des couleurs soutenues autant sur les lèvres que sur les yeux. Il n’y a plus à choisir entre l’un ou l’autre, tout est permis!

5

6

Les tons de bronze sur peau nue sont toujours présents dans les tendances tout comme les teints frais sublimés par des roses et des rouges coquelicot incandescents pour un look hippie chic. Que ce soit au niveau du teint, des yeux ou des lèvres une ode à l’Espagne et aux femmes latines flottait sur le studio!

Les teints clairs ont tout de même leur place avec pour eux aussi des choix de couleurs prononcés et lumineux.

Coup de foudre personnel pour le double trait d’eye-liner s’inspirant du défilé Dior printemps-été 2015 qu’il est possible de décliner en œil de biche moderne.

4

Côté coiffure, les chignons coiffés-décoiffés sont toujours en vogue ainsi que les coiffures plus bohèmes qui donnent l’impression de n’avoir passé que 5 minutes devant son miroir. Les coiffures rétro avec vagues et grandes boucles rappelant Hollywood des années 50 font un retour en force.

7

Pour les accessoires pour les cheveux, belle découverte d’une entreprise d’ici avec les couronnes fleuries et bijoux de cheveux de My Summer Crown.

 

8

10

11

Que ce soit à domicile ou en studio l’équipe du Studio Caroline Théoret vous propose plusieurs services de mises en beauté avec des spécialistes pour les ongles, les cheveux et le maquillage.

www.studiocarolinetheoret.com

 

Propos de Émilie de Em&Li Évènements www.emlievenements.com

Crédit photographie : Sylviane Robini Photographe http://sylvianerobini.com/

Share

Cours de décoration de gâteaux chez Michael’s

Share

par Lyne Branchaud

Saviez-vous qu’il était possible de suivre des cours de décoration de cupcakes, de gâteaux et de biscuits dans les magasins Michael’s ?

Prof

Selon la méthode Wilton, bien implantée aux États-Unis, mais toute récente au Québec, Michael’s vous offre une variété de 4 cours de 4 x 2 h chacun; Cours 1 = technique de décoration à la crème au beurre, cours 2 = création de fleurs et de gâteaux, cours 3 = fondant et pastillage  et cours 4 = fleurs en pastillage niveau avancé. Seul le cours 1 est obligatoire, car on y apprend les techniques de base, mais les 3 autres sont facultatifs. Ces cours sont offerts de jour et de soir, de semaine et de fin de semaine.

Kit de base   Exercices

En plus du coût initial de base du cours, il faut également prévoir entre 75 $ et 100 $ de matériel par cours (pour les 8 h). Évidemment, Wilton offre toute une gamme de produits de décoration de gâteaux ; moules, guides, colorants, crémage, etc. directement en magasin,

Cupcakes voisineMes cupcakes

Une belle activité pour vous, planificateurs d’événements, si vous désirez tester vos talents en décoration de desserts…

Share

Je vous présente mes doubles : Valérie Andréas et Catherine Brunet…

Share

Par Lyne Branchaud

Je ne sais pas si vous le saviez, mais une personne qui, comme moi, a un blogue dans le milieu événementiel est sollicitée à participer à un nombre assez impressionnant d’événements: lancement de produits ou de services, activités de réseautage, ouverture de salle, formation dans le milieu, etc. Accepter de participer à tous ces événements serait presque inhumain pour toute personne qui a un autre emploi et une vie de couple ou de famille…

Il y a quelques mois, j’avais donc demandé à mon réseau s’il y avait une personne intéressée à être mon double, c’est-à-dire de participer à ces événements à ma place et d’en faire un article à partager avec vous ici, sur mon blogue… Et bien j’ai eu plusieurs candidatures et mon choix s’est arrêté non seulement sur un double, mais sur 2 !!! Vous avez pu profiter de quelques articles qu’elles ont écrits dans les derniers mois, mais je ne vous les ai jamais formellement présentées… Voici donc mes 2 doubles : Valérie Andréas et Catherine Burnet !

Valerie (1er choix)

Valérie Andréas, 37 ans est blogueuse à temps partiel dans les domaines de l’événementiel (plusieurs billets sur mon blogue et celui de MPI Montréal & Québec), et du tourisme. En parallèle, Valérie travaille à temps plein à la Banque Nationale, où elle coordonne, entre autres, les Lunch & Learn et la formation des gestionnaires, des conseillers en gestion du changement et des intervenants.

Valérie, parle-moi un peu de toi…

Je suis née et j’ai grandi sur l’île de Madagascar. Depuis mon enfance, je baigne dans le milieu du tourisme et de l’hôtellerie. J’ai quitté le nid familial à l’âge de 18 ans pour poursuivre mes études supérieures en France (à Paris, puis à Perpignan). C’est donc naturellement que le tourisme est devenu mon métier premier.

J’ai coordonné mon premier grand événement en 2003, avec l’inauguration officielle d’une quarantaine de chambres dans la nouvelle aile de l’hôtel Colbert à Madagascar, un établissement 4 étoiles international, concurrent de la chaîne Hilton à l’époque. 600 invités étaient présents dont tout un protocole : Président de la République malgache, ministres et hommes d’affaires de l’île. Cette première expérience a été une vraie découverte pour moi et j’ai alors eu un véritable engouement pour l’organisation, la planification et la satisfaction que l’on retire d’un événement réussi.

Par la suite j’ai occupé des postes de Forfaitiste (concepteur de produits et circuits touristiques) à l’Île Maurice et à Madagascar, puis de Directrice adjointe au Saint-Alexis, un établissement de luxe 4 étoiles à l’île de La Réunion, lors de mes longs stages professionnels.

En 2005, mon Master en Ingénierie Culturelle et Touristique en poche, j’ai décidé de faire le grand saut et de jeter l’ancre en Amérique du Nord, mon troisième continent. ;)

C’est en 2010 que j’ai découvert Zoom Académie et que j’ai suivi la formation d’organisateur d’événements dans le cadre du programme « Lancement d’une entreprise ». J’ai alors participé à l’organisation d’une collecte de fonds pour Oxfam-Québec. C’était aussi une occasion pour moi de montrer ma fibre artistique et d’exposer quelques-unes de mes photos sur le thème de l’eau.

De janvier 2012 à août 2014, j’ai été responsable du Bulletin (la Manchette) de MPI Montréal & Québec et rédigeais notamment les rubriques « En Primeur », « Saviez-vous que » et les « Conseils de planification ». À côté, je travaillais à temps plein à la Fédération des caisses Desjardins du Québec, où j’ai aussi été membre du Comité d’organisation pour les activités sociales de la Vice-présidence Risques opérationnels.

En septembre 2014, j’ai été élue comme Directrice des Communications au sein du conseil d’administration de MPI Montréal & Québec.

Qu’entends-tu par « fibre artistique » ?

À vrai dire, l’année 2010 a été un véritable tournant dans mes débuts artistiques. La photographie est une autre de mes nombreuses passions et, en septembre 2011, j’ai fait la connaissance du commissaire d’exposition du Rallye-Expos pour Vues d’Afrique. À la vue de mes clichés, ce dernier m’a proposé de faire une exposition collective pour le Festival, mais à cette époque je ne me sentais pas du tout prête pour cela, et j’ai préféré refuser pour me donner du temps.

Je me suis alors inscrite à mon premier concours de photos sur le thème du voyage et portraits. J’ai terminé 2e finaliste sur 17 participants. Ça m’a encouragé à continuer dans la voie artistique. C’est comme cela que je me suis inscrite à une formation en techniques mixtes données à Art Neuf, Centre Calixa-Lavallée à Montréal par Linda Venne, coordonnatrice de projets culturels dans cette même galerie. Et en août 2011, j’ai participé au premier symposium des arts de la Ville Sainte-Catherine, sur la Rive-Sud de Montréal, et exposé mes bijoux et techniques mixtes pour la première fois ;)

Pourquoi aimes-tu écrire et pourquoi le milieu de l’événementiel ?

Pour être honnête, j’ai toujours aimé écrire. C’est en entendant mon entourage me dire que j’avais le don de faire voyager les gens à travers mes récits de vacances et mes écrits, que j’ai commencé petit à petit à me lancer dans la rédaction. Ce qui me plait dedans, c’est réussir à donner du rêve, pouvoir jouer un rôle de témoin quelque part et surtout de passer un message.

Et pour ma part, le milieu de l’événementiel, tout comme celui du tourisme, relève d’une véritable passion, où créativité, idéation, décoration et recherche de concepts sont pour moi des facteurs d’inspiration et de motivation.

Un mot pour la fin ?

J’avoue que mon parcours est plutôt atypique (rires). Mais, de plus en plus, j’ai envie de témoigner et de faire connaitre la richesse artistique, culinaire, culturelle de cette partie du monde d’où je viens, à savoir les « Îles Vanille » (composées de Madagascar, l’île Maurice, La Réunion, les Seychelles et Mayotte). Alors l’idée d’un blogue personnel prochain, qui me permettrait d’allier toutes mes passions en faisant voyager notre art et culture, me trotte de plus en plus en tête.

 

Catherine Brunet

Et mon deuxième double… Catherine Brunet, 29 ans, envoyée sur le terrain pour y découvrir les nouveautés de Montréal et les environs ainsi que pour couvrir les événements médiatiques de tous genres. Catherine est née et a grandi en banlieue de Montréal, mais affectionne la métropole pour tous les aspects culturels et gourmands dont elle nous offre. Au-delà de l’événementiel, Catherine travaille à temps plein chez Groupe Swagelok Québec, une entreprise spécialisée dans la fabrication sur-mesure et la distribution de composants industriels où elle coordonne les départements du service à la clientèle, du MarCom et les projets spéciaux.

Cheminement

Ayant débuté dans le domaine de la mode (études en commercialisation de la mode), j’ai eu ma première piqûre en événementiel à ce moment. Je me suis ensuite dirigée en administration des affaires à l’Université de Sherbrooke où je me suis vite rendue compte que ce n’était pas pour moi c’est-à-dire; trop de chiffres et peu de magie à mon goût.  C’est finalement en 2013 que j’ai fait le grand saut en événement. J’ai entamé le programme de planification et organisation d’événement au collège LaSalle tout en gardant mon emploi à temps plein.

Réalisations

De nature à toujours vouloir rassembler mes proches, recevoir aux fêtes et toujours trouver un prétexte pour célébrer et cela, dès mon jeune âge. Au Cégep, j’adorais faire du bénévolat à la semaine de la mode de Montréal pour être dans le feu de l’action et vivre l’événement à 200 %! Mis à part mes réalisations familiales et amicales, au travail j’ai la chance et la liberté d’organiser des événements tels que des journées thématiques lors de fêtes, activités para-bureau, dîner ‘potluck’, BBQ et plusieurs autres. L’année passée, j’ai eu le mandat d’organiser le 55e anniversaire de l’entreprise pour laquelle je travaille. Une soirée sous forme de gala festif. L’expérience a été riche en apprentissages et j’en retire une grande satisfaction.

L’événementiel, pourquoi?

L’événementiel est pour moi l’endroit où la magie opère là où de grandes choses se réalisent grâce au talent de chacun mis à collaboration. L’idée est de toujours se surpasser et d’innover vu la concurrence et le nombre d’événements qui ont lieu chaque année. C’est aussi une mine d’or pour les rencontres. Chaque événement, des nouvelles connaissances (humaines, savoir-être et savoir-faire) et en plus, on se garde à l’affût des nouveautés et des tendances du moment. En finissant, écrire sur l’événementiel me permet de partager mes expériences variées avec les autres. C’est un milieu passionnant et surprenant!

Pour me contacter : catherine.brunet@outlook.com

Un gros merci à vous deux de couvrir tous ces événements et de partager vos découvertes avec les autres planificateurs du milieu :)

Lyne

Share