Invitée spéciale sur mon blogue : Sylvie Lefebvre – devenir travailleur autonome

par Sylvie Lefebvre

J’ai une invitée spéciale sur le blogue cette semaine : Sylvie Lefebvre de Productions Mabellevie Inc. Tout comme Andréanne et moi, Sylvie a décidé de devenir travailleuse autonome et je lui ai demandé si elle serait intéressée de nous raconter comment elle a vécu le « grand saut » ainsi que sa première année « autonome ». Voici donc son histoire…

LA PREMIÈRE ANNÉE D’UNE TRAVAILLEUSE AUTONOME EN ORGANISATION D’ÉVÉNEMENTS

5 janvier 2010… Je prends mon souffle pour annoncer à la directrice des communications de l’association où je travaille que je pars à mon compte…

On ne décide pas du jour au lendemain de faire le saut, il faut s’y préparer. Le premier matin où vous êtes à la maison, dans votre nouveau bureau, il faut être prêt et avoir au moins un client qui vous générera un revenu.

De retour en septembre 2009… Après avoir terminé le congrès pour l’association, j’ai commencé à réfléchir sérieusement de ma volonté de partir à mon compte.

Novembre 2009… J’ai pris des vacances chez mes parents en Floride où j’ai lu le « Guide du Travailleur Autonome », référé par une amie. Je me suis dit que je prendrais ma décision à mon retour. Sous le soleil, mon guide à la main, j’ai réalisé combien il était complexe au niveau administratif de partir à son compte, et qu’il ne faut pas négliger cet aspect qui sera très accaparant. Il faut également décider entre utiliser une raison sociale à entreprise individuelle (qui nous lie personnellement au niveau de la responsabilité avec notre entreprise) ou une entreprise incorporée.

De retour de voyage, j’ai trouvé mon premier nom d’entreprise « ÉvénementSyl » lors d’un souper entre copines, j’ai acheté mon nom de domaine et configuré mon premier site Google gratuitement.

Décembre 2009… Je me lance dans la préparation de mon avenir : rencontre avec le comptable, ouverture d’un compte bancaire d’entreprise, achat d’un Blackberry, impression de cartes d’affaires chez Bureau en Gros et finaliser mon site internet. Je profite également de mes vacances des fêtes pour organiser mon espace de travail à la maison. Je rédige un modèle de facture, de proposition, et de contrat.

Me voilà prête ! Je donne ma démission après le congé et me voilà partie…

18 janvier 2010… Mon premier lundi matin… Je dois vous avouer que mes collègues me manquent. Il n’y a personne dans le cadre de ma porte, un café à la main, pour me raconter son week-end…

La vie de bureau vous manquera, et vos collègues aussi, d’où l’importance de faire du réseautage et de se créer un réseau de gens qui sont dans la même situation que vous.

Je me suis donc lancée dans le réseautage, attention ici, réseautage ne veut pas dire nécessairement cocktail de la Chambre de Commerce. Je me suis procurée le livre « La Magie des relations d’affaires » dans lequel l’auteur suggère de faire des listes de 250 personnes qu’on connaît, tous les noms qui nous viennent en tête. De cette première liste, on extrait ceux qui peuvent nous aider dans leur réseautage. Par la suite, on contacte les gens susceptibles de nous aider à trouver des gens qui ont un besoin en événement.

Puis, on se pose les questions suivantes :

Qu’est-ce que j’offre comme services ?

Quelle est mon expertise ?

Quelles sont mes réalisations ? Est-ce que j’ai des photos ? comment je peux prouver tout ça ?

Quels genres d’événements je veux faire ?

Quelle clientèle je vise ?

Quel est mon tarif ?

J’assiste à beaucoup de soirées de réseautage, petits-déjeuners ou lunch d’affaires. À chaque fois, je me donne comme objectif d’obtenir une nouvelle carte d’affaires. Lorsque je descends de ma voiture pour l’événement, je pense au conférencier Sylvain Boudreau et sa conférence « En scène et Hors scène » et lorsque je franchis la porte, je sais que je suis maintenant « en scène » !

Janvier 2011… Après un an, j’ai fait mon bilan et j’ai ouvert une bouteille de mousseux en dégustant des chocolats achetés en Belgique. Je suis très fière de ce que j’ai accompli.

J’ai organisé des mariages, des cocktails corporatifs, une conférence ouverte au public, créé le Facebook du Planificateur, vendu des services de conférencier et je suis même allée à Paris offrir mes services… Maintenant, on m’appelle pour avoir des références.

Même si je travaille les soirs très tard et les fins de semaine, il n’y a pas une journée où je désirerais revenir en arrière… C’est ce que j’appelle une réussite personnelle. Je ne fais pas encore des millions, mais la personne que je suis en vaut plus ! Je m’implique maintenant dans le réseautage d’affaires de la région, je suis souvent photographiée dans le journal local et on me demande de parler de mon expérience sur un blogue et en conférence dans mon réseau d’affaires.

En y repensant bien, mon changement de carrière du domaine juridique aux événements m’a permis de rencontrer des gens extraordinaires et à prendre confiance en moi. Ne laissez rien vous empêcher d’avancer, croyez en vous tout simplement et vous atteindrez votre succès… une étape à la fois !

Sylvie Lefebvre, Présidente de Productions Mabellevie Inc

2 réflexions au sujet de « Invitée spéciale sur mon blogue : Sylvie Lefebvre – devenir travailleur autonome »

  1. Merci Jojo de ton commentaire 🙂 Effectivement, la partie la plus difficile est de se trouver des clients réguliers à long terme 😉

  2. J’ai ouvert ton blogue non pas parce que je suis organisatrice d’évènements, mais parce que j’ai vu le titre  »travailleur autonome ». Je veux toujours savoir si les travailleurs autonomes réussissent ce qui est le cas ici et tant mieux!

    Dans mon domaine, secrétaire en télétravail, ce n’est pas facile de trouver des clients. Par contre, je ne retournerais pas sur le marché du travail pour tout l’or au monde.

    Bonne journée!

Laisser un commentaire